Tristan Aymon

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Tristan Aymon © Céline Ribordy | Culture Valais

Le champ de tous les possibles

Un terrain vague, c’est le champ de tous les possibles. Tout peut y être construit, tout peut y naître. Terrain Vague, c’est le nom choisi par le collectif de cinéastes dont fait partie Tristan Aymon. L’association s’engage à promouvoir et à produire les films de ses membres. Actuellement, le Fullyerain se concentre sur l’élaboration d’un court métrage pour cet été et l’écriture d’un long métrage, un projet de longue haleine. Son court métrage, une comédie, invitera à questionner les rôles prédéfinis d'un jeune homme et d'une jeune femme, à l'occasion d'un rencard en moto. On n'en dit pas davantage... Son long métrage touche à l'histoire d'un jeune garçon partant à la rencontre de son père qu'il n'a pas connu. Tristan Aymon choisit de ne pas faire de compromis et consacre tout son temps et son énergie à ses projets personnels actuels. Le jeune réalisateur dit se définir en élaborant ses films. Ses personnages ont en commun une faille, la fragilité. Ils ne sont pas spécialement valeureux et c’est là ce qui les rend intéressants, authentiques. Il aime à raconter les univers vivants, le monde de la bricole, de la débrouillardise, centré sur les relations humaines.

Tristan Aymon a suivi ses études à l'écal (Ecole cantonale d'art de Lausanne), durant lesquelles il a réalisé plusieurs courts métrages documentaires et fictions. En 2010, il obtient son diplôme en réalisant un court métrage de fiction intitulé "Ultima Donna", primé dans plusieurs festivals. En 2013, il co-réalise avec David Maye un court métrage intitulé “Sortie de route” produit par Terrain Vague et PCT cinéma télévision.

Le petit questionnaire de Proust de Tristan Aymon

De quoi êtes-vous fier ?
De mon vélomoteur tuné, conservé dans mon garage.

Y a-t-il quelque chose qui reste incompréhensible pour vous ?
Il y en a tellement... La plupart des choses, en fait.

À quel luxe ne voudriez-vous pas renoncer ?
Mon sandwich après la peau de phoque.

Que seriez-vous devenu, si vous n'aviez pas pris la voie artistique ?
Artisan. J'aurais travaillé avec mes mains.

Que changeriez-vous, si vous pouviez tout reprendre à zéro ?
Je commencerais par faire un apprentissage.

Comment décririez-vous le Valais ?
C'est un endroit à fort potentiel où j'ai du plaisir à être. Un endroit que j'ai envie de voir évoluer et au développement duquel j'ai envie de contribuer. C'est l'endroit de mes racines et c'est là où je me ressource. Je retiens donc ces trois mots: racine, ressource et potentiel.

Quelle page Internet consultez-vous le plus souvent ?
letemps.ch, ma page d'accueil.

Quel livre conseilleriez-vous ?
Le dernier livre que j’ai lu: Ameublement de Julien Maret.

Que ferez-vous après avoir répondu à ces questions ?
Me remettre à l'écriture du scénario de mon court métrage, que j'ai prévu de déposer à la fin de la semaine.

Quelle signification a l'argent pour vous ?
C'est simplement un moyen de subvenir à ses besoins.

Qu'est-ce qu'il vous tiendrait à coeur de réaliser ?
Un beau film !

Faites-vous davantage confiance à votre tête ou à vos tripes ?
En ce moment, j'essaie de réapprivoiser mes tripes.

Où vous voyez-vous dans dix ans ?
J'aime bien ne pas le savoir.

Tristan Aymon, côté professionnel

Profession
Réalisateur

Formation
Ecole Cantonale d’Art de Lausanne

Langue maternelle
Français

Autres langues
Allemand et anglais

Année de naissance
1986

Contact
aymon@terrainvague.ch

Site internet
www.terrainvague.ch

 

Retour