Simon Crettol

Danseur et chorégraphe

Simon Crettol est un jeune danseur et chorégraphe originaire de Randogne et diplômé de la Haute école des arts de la scène de Lausanne. De par sa nature, son extrême souplesse et son travail acharné, il est devenu un danseur sensible et puissant, un danseur qui ne laisse personne indifférent. Voici son portrait vidéo et le podcast de l'interview réalisé par Culture Valais à Randogne en août 2019.

Podcast: Simon Crettol

Le danseur à talons aiguilles

Simon Crettol a la danse dans le sang depuis son plus jeune âge. Originaire de Randogne, il pratique d'abord la danse folklorique, imite ses cousines ballerines puis s’inspire de la célèbre chanteuse Britney Spears pour appréhender et jouer avec ce corps qui s’anime à la moindre occasion. Car il le sent ou le devine, ce corps fin et longiligne est son meilleur ami. Comme la danse classique ne l'intéresse guère, il descend dans la rue et pratique la danse urbaine, le hip hop, le breakdance et s’en donne à cœur joie.

C’est dans un centre de loisirs qu’il rencontre un groupe de jeunes danseurs tout aussi passionnés que lui et c’est avec eux qu’il fonde le groupe « Villains ». Premières chorégraphies, premiers concours, premières victoires, le destin se dessine et lui glisse à l’oreille « sois danseur et tu seras heureux ».  On lui parle de la Manufacture, Haute école des arts de la scène basée à Lausanne qui vient tout juste de créer la section Bachelor danse contemporaine et il n’en fallait pas plus pour que l’idée devienne évidence. Il postule et bien évidemment, il est pris.

Son diplôme en poche, Simon Crettol donne déjà des cours, travaille avec des grands chorégraphes comme Marco Berrettini et montre sa première création « Raphaël » au festival des « Printemps de Sévelin », ce qui lui vaut le soutien et l’accompagnement du célèbre danseur romand Philippe Saire. Mais il sait et le dit : « Ce n’est pas quelqu’un qui fera de moi quelque chose; c’est à moi faire ce que je veux être. »

Prix d’encouragement de l’Etat du Valais en 2019, Simon Crettol décidément ne passe pas inaperçu. Il nous charme et nous intrigue avec ce déhanché qui le caractérise, ce corps excessivement souple et féminin, cette tendresse tout comme ce regard doux et puissant à la fois. D'ailleurs, en observant ses créations, on retrouve très vite cette fameuse sensibilité et cette très grande force qui l'animent en permanence. « Tu peux faire ce qui te plaît » lui disait indirectement sa grand-mère en l’autorisant à porter ses foulards, robes et bijoux. Aujourd’hui, Simon Crettol danse en talons aiguilles et ses anges gardiens le poussent doucement vers la lumière, une lumière qui illumine son visage et le rende heureux.

© Kultur Wallis
Interview: Sophie Michaud / Culture Valais
Vidéo: Alexandre Bugnon / societe-ecran media
Fotos: Alexandre Bugnon / societe-ecran media
Additional Filming: Nadia Tarra
Publié: 04.10.2019
Retour