Pauline Epiney

Pauline Epiney est une femme pétillante, joyeuse et déterminée qui cumule les casquettes: comédienne, metteure en scène, auteure, rien de l’arrête. Diplômée de l’Ecole supérieure de théâtre Les Teintureries à Lausanne, elle ne craint pas d’aborder des sujets forts et délicats qui façonnent notre société, comme la "non maternité", l'identification transgenre ou le féminisme. Son travail plaît, c'est donc tout naturellement qu’elle obtient un prix d’encouragement de l’Etat du Valais en 2020. Et il est fort à parier que d’autres récompenses suivront.

Podcast: Pauline Epiney

Une comédienne aux mille projets

Les débuts

J’aime la danse, j'ai toujours beaucoup aimé cet art et j'aime toujours en faire. Mais je pense que ce n'est pas le moyen d'expression avec lequel j'ai envie de vivre. Je ne voulais pas faire que ça. Je me suis cherchée pendant un bon moment (…) C'est aussi une histoire, un rapport au corps le théâtre, finalement. Et puis, il y avait la littérature, qui peut s'ajouter à mes besoins, envies. D'un seul coup, c’était une évidence, comme si tous mes intérêts, toutes mes passions se retrouvaient dans le théâtre. Ça a été une évidence énorme. Je me suis dit: « C'est ça ! C'est ça que je veux faire de ma vie. »

Le travail d’équipe

Quand j'arrive sur le plateau, j'ai aussi de ne plus penser, de faire, d’être dans l'action. C’est là où je peux me lâcher et avancer. Quand je sens que je remonte dans ma tête, mes tergiversations, alors je coupe et j'essaye de tout de suite revenir au corps. Bien sûr, parfois, c'est plus difficile qu’à d’autres moments. On s'appuie aussi beaucoup sur nos collègues, les gens qui jouent avec nous. Ça aide beaucoup. On n’est jamais tout seul. Il y a aussi le metteur en scène ou la metteure en scène qui est là pour nous guider. C'est un travail d'équipe finalement.

Première création

Je n'avais pas envie de choisir un texte. Alors d’un seul coup, j'ai eu comme une impulsion et je me suis dite : « Je vais écrire. » J'écris parce que j'ai des choses à dire. J'ai envie de raconter des choses qui me touchent et qui sont personnelles. Je me suis plongé très intensément dans cette première création, et c'est vraiment devenu une nécessité d'en faire un spectacle. C'est comme ça que mon premier spectacle est né. Cette pièce s'appelle Kate, et on pourrait penser qu’on parle d’une seule personne. Mais en fait, il y a trois comédiennes sur le plateau, trois identités différentes, trois facettes d'une même femme, ou les représentations de plusieurs femmes. Pour cette première création, j'avais très peu d’argent, donc toutes les casquettes. Je me suis retrouvée à faire la scénographie, les costumes, la mise en scène, la dramaturgie, l'administration. C'était un gros truc. Je suis fière de l’avoir porté jusqu'au bout. Le théâtre, ce n'est pas simple, car on est constamment soumis au regard des autres, aux jugements des autres.

On se demande toujours, en tout cas moi, je me demande toujours : « Est-ce que je peux m'exprimer, est-ce que j'ai le droit, suis-je bien légitime ? » Au final, peu importe la réponse. Mais ce sont des questions qui me traversent tout le temps l’esprit.

Théâtre ou cinéma ?

Si on m’imposait un choix, je choisirais la scène. Mais le cinéma m'intéresse beaucoup. Il est vrai que j’ai de plus en plus d’envie de revivre une telle expérience. C'est encore un rêve, mais j'aimerais bien réaliser un film une fois, ça m'intéresserait beaucoup.

Prix d’encouragement de l’Etat du Valais 2020

Un prix, ce n'est pas tout. Ce n'est pas un acquis, pas du tout, au contraire. Il faut continuer et continuer à travailler, faire du mieux, aller de l'avant. Rien n'est gagné, jamais. Il faut continuer, continuer, continuer. (…) Oui, ce n'est jamais gagné. Le théâtre, c’est beaucoup de refus. Du coup, de tels retours, telles récompenses sont importantes. C’est une belle manière de nous dire : « Oui, vas-y ! ». Ça fait toujours du bien.

 

Video ©2020 Culture Valais
Artiste : Pauline Epiney - Profil d'artiste sur Culture Valais
Interview : Sophie Michaud / Culture Valais
Réalisation : Alexandre Bugnon / societe-ecran media
Photos : ©Culture Valais | Alexandre Bugnon / societe-ecran media
Publié : 08.09.2020
Podcast
Soundcloud : https://bit.ly/33WFZjb
Spotify : https://spoti.fi/2MI79o7
Apple Podcast : https://apple.co/2BDVmRJ
Retour