Langue

fr de

Suzanne Chappaz-Wirthner, prix culturel 2018

L’ethnologue Suzanne Chappaz-Wirthner reçoit le Prix culturel 2018 de l’Etat du Valais. Les trois Prix d’encouragement vont à plusieurs jeunes artistes: le danseur Michel Briand, le metteur en scène Stefan Hort et le photographe Olivier Lovey. Le Prix spécial est décerné au médiateur culturel et conteur Andreas Weissen. La cérémonie de remise des prix se tiendra en novembre 2018 dans le Valais central.

La lauréate 2018 du Prix culturel de l’Etat du Valais est née à Sion. Suzanne Chappaz-Wirthner a fait du carnaval, et du thème de la transgression, son sujet de prédilection. Elle a notamment mené ses enquêtes de terrain sur les masques du Lötschental, ainsi que sur le carnaval des Turcs à Brigue, des Fols à Glis et des Dragons à Naters. Elle participe également à la diffusion d’un regard objectif et critique sur le patrimoine valaisan aussi bien dans le monde scientifique qu’auprès du public.

Michel Briand a commencé sa formation de danseur en 2001, à l’école de danse « Artichoc » à Brigue. À 17 ans, il enseigne lui-même le hip hop et imagine ses premières chorégraphies. Il suit, durant un an, un pré-Bachelor des arts de la danse à la Zürcher Hochschule der Künste (2009-10), avant d’intégrer la SEAD (Salzburg Experimental Academy of Dance) de 2013 à 2017. Actuellement, il se profile autant comme danseur que comme chorégraphe et professeur de danse.

Après ses études secondaires, Stefan Hort travaille dans divers théâtres à Berlin avant d’être admis à l’Ecole Nationale de Théâtre du Canada à Montréal (2006-09). Il obtient ensuite un Master en études du spectacle vivant aux universités de Bruxelles et de Francfort-sur-le-Main (2009-11). Depuis, Stefan Hort se concentre sur sa carrière de metteur en scène et de créateur. En 2014, il crée la « compagnie.sh », pour y développer des spectacles plus personnels et inscrire son travail dans la durée.

Né à Martigny, Olivier Lovey a obtenu un Master en Science-psychologie à l’Université de Fribourg avant de fréquenter l’ECAV (en 2008-9), puis l’Ecole de photographie de Vevey (2009-11). Photographe indépendant depuis 2012, lauréat de la Bourse ArtPro de l’Etat du Valais en 2015, il s’intéresse aussi bien au folklore et aux paysages valaisans qu’aux clubs de motos ou aux androgynes. En 2018, il est le lauréat du Swiss Photo Award pour le Miroir aux alouettes.

Médiateur culturel, organisateur et conteur, Andreas Weissen est né en 1957 à Brigue. Après des études de journalisme et de sciences de la communication, il crée et organise de nombreux festivals ou réseaux culturels : réseau des parcs suisses à Berne, festival multimédias BergBuchBrig ou les soirées culturelles de Binn. Depuis 2014, il travaille en indépendant et développe des projets concernant la nature, la culture et la communication.

Communiqué de presse

 

Retour