Comédies suisses et universelles

Entre deux répétitions avant la première qui aura lieu le 22 juillet 2015 au Château Mercier, à Sierre, la comédienne Anne Salamin prend le temps d'un café pour nous présenter les Petites comédies suisses qu'elle prépare avec la Compagnie Opale. Anne Salamin est comédienne et metteur en scène. Elle a initié plus d’une vingtaine de spectacles pour la Compagnie Opale, qu’elle a fondée avec d’autres artistes. Depuis quelques années, le public se réjouit de grimper jusqu'au Château Mercier pour se faufiler jusqu'au court de tennis et découvrir les créations concoctées par la compagnie.

Cette année, la Compagnie Opale explore des textes du franco-suisse Alain Knapp. "Alain Knapp est le fondateur du théâtre création dans les années 70 en Suisse romande. Il travaille l'improvisation avant tout. Le matin, on écrit le canevas et l'après-midi on joue sur cette base-là. Pour cela, il faut que l'acteur maîtrise l'improvisation, comprenne la dramaturgie et ait une lecture efficace du texte pour se mettre en mouvement", explique Anne Salamin.

La compagnie a choisi trois comédies parmi les cinq écrites par Alain Kapp. Elles offrent un regard décapant, acerbe et comique sur nos contemporains. "L'écriture est tellement efficace, elle induit le jeu", souligne Anne Salamin. Devenez en préambule le spectateur, un peu voyeur d'ailleurs puisque vous resterez alors au bar, d'un échange entre un agent immobilier et un propriétaire. Ce dernier vit entre deux époques et apprivoise tant bien que mal les tiraillements entre changement, filiation, technologie et attachement. Vous pourrez ensuite prendre place dans les gradins, pour déguster deux dialogues de couples assez pimentés. "Le théâtre doit être proche des gens. Nous faisons un théâtre qui met en joie, qui invite le public à s'amuser de ce qui existe devant eux", poursuit la comédienne. Ainsi, trois hommes et trois femmes joueront au grand air, joueront de l'espace et se joueront un peu des spectateurs... Le public devient un partenaire à part entière, il est libre de prendre position, soit physiquement, soit verbalement.

L'espace est essentiel dans cette trilogie et invite les acteurs à être extrêmement précis. Pour Knapp, le personnage n'existe pas en soi. Il ne se révèle qu'à la fin, en fonction des actes de l'acteur. Le personnage devient. L'écriture de ces comédies se veut cinglante et percutante, mais en rien elle ne cherche à enfoncer les portes ouvertes des clichés.

En savoir plus

http://compagnieopale.ch

Petites comédies suisse
Du 22 juillet au 9 août 2015
Au Château Mercier
2 représentations par soir 19h / 21h
Durée: 1h10
Appeler le 1600 en cas de doute sur la météo
Représentations au Théâtre Les Halles en cas de mauvais temps

 

 

Retour